mardi 5 septembre 2017

Collage Lao Kouyaté



Nous avons reçu, au collège, l'artiste sénégalais Lao Kouyaté.
Lao est un chanteur et musicien, très connu en Afrique et en Europe.

Pendant une heure, il nous a montré des photos de son pays et il nous a  raconté la manière de vivre des habitants.



Ensuite, il a expliqué qu'il était un "griot".
C'est à dire qu'il est chanteur traditionnel et la mémoire de son peuple.

Il nous a montré son instrument, la Kora.
Elle est constituée d'une  demi-calebasse évidée de 40 à 60 cm ,  et percée d'un trou en guise d’ouïe.
 Elle est recouverte d'une peau de vache qui sert de table d'harmonie.
 Elle est maintenue par des clous de tapissier enfoncés dans la calebasse suivant des motifs variés.



















 Deux autres trous (au-dessus et en dessous) permettent de faire passer le manche à travers la calebasse.
 Une « traverse » et deux supports de mains en bois  sont glissés sous la peau qui sera percée pour les laisser sortir.
Le manche long d'environ 1,20 m à 1,40 m assure la liaison entre les principaux éléments vibrants de la kora (cordes et calebasse).

Lao nous a ensuite chanté plusieurs airs de sa composition, c'était très beau et nous avons apprécié sa visite, sa gentillesse et sa bonne humeur.


Suite à sa visite, nous avons décidé de réaliser de tableaux-collage pour le remercier.

Nous avons dessiner Lao en griot traditionnel et un Lao , tel qu'il est venu au collège.

Nous avons arraché de minuscules morceaux de papier, dans divers magazines, publicités.
Nous les avons collés en suivant les motifs. Cela a été très minutieux et nous a appris la patience.








Les élèves de l'Ulis 2.








Babban: sculpture.

Babban: sculpture.

Avec Mme Cros, professeur d'arts plastiques, notre professeur, Mme Thuriès,Hamid et Marina, nous avons réalisé une sculpture d'éléphant sur plusieurs semaines.

Ce projet a été initié par Mr Jalbaud, agent au collège qui souhaitait mettre en valeur le patio.

Travaillant sur les animaux d'Afrique, nous avons choisi l'éléphant .

Nous allons vous expliquer sa construction.

Les élèves de 4°1, de la Segpa, avec l'aide de leur enseignant M.Georgeault ont découpé la structure de l'éléphant dans du contre-plaqué de récupération. Les pattes étaient accrochées avec des morceaux de rail.



Nous avons formé des boules de différentes formes avec des magasines et des journaux recyclés.
Ces boules nous ont permis de lui donner sa forme. Petit à petit nous maintenions le tout avec du gros scotch.


Nous lui avons ajouté les oreilles .



Nous avons découpé des bandes de papiers journaux.
 Nous les avons trempées dans de la colle à tapisser. 
Et nous les avons collées sur l'éléphant en les superposant.  Plusieurs couches ont été nécessaire. .
Nous changions de sens de collage pour le solidifier.
 Nous lui avons aussi ajouté des yeux.





Nous avons découpé une nappe blanche. Chaque bande a été froissée pour former les plis de la peau.
Chaque bande était collée et plissée en fonction de son emplacement sur le corps pour reproduire la texture de sa peau.



 Quand nous avons fini de le recouvrir de papier, nous sommes passés à la peinture.

Nous avons essayé de reproduire les yeux, les ongles,  la texture de la peau , d'abord en gris puis en accentuant chaque pliure en noir, pour le rendre le plus réaliste possible.




 A la fin , nous l' avons verni avec du vernis marin pour qu'il résiste aux intempéries.



Nous l'avons exposé  dans le patio( aujourd'hui devant l'administration) et tout le monde nous a félicité pour notre travail.

 Nous avons eu aussi un article dans le journal.

Les masques africains

Les masques africains


Les élèves d'ULIS 2 ont créé  une sculpture en forme d'éléphant qu'ils ont exposé au collège.
 Pour compléter leur travail , nous avons réalisé des masques africains avec comme thème: les émotions.


Nos professeurs nous ont d'abord montré divers masques à travers le monde: